Gestion locative à Paris : déléguer la gestion de son bien ne signifie pas s’en désintéresser

Partager sur :
Gestion locative à Paris : déléguer la gestion de son bien ne signifie pas s’en désintéresser

Si vous avez déjà fait l’expérience de gérer vous-même votre activité de location immobilière à Paris, vous savez sans doute qu’il s’agit d’une activité chronophage et quelquefois délicate à mener seul, surtout lorsqu’on n’a pas l’expérience requise d’un bon gestionnaire. Alors, faire appel à une agence de gestion locative à Paris est souvent requis. Mais attention ! Faire gérer son bien ne doit pas signifier s’en désintéresser complètement.

Le mandat de gestion locative
Pour permettre à une agence immobilière de vous représenter dans chaque étape et chaque événement qui se produit durant la location de votre bien à Paris, vous devez signer avec elle un contrat de gestion locative lui octroyant le mandat pour s’y atteler. Le professionnel sera donc mandaté par vous, propriétaire-bailleur du bien. 

Ce mandat lui permet d’effectuer toutes les tâches que vous lui aurez autorisées d’effectuer et stipulées en bonne-et-due-forme dans le contrat de gestion locative. 

Combien touche le gestionnaire pour ses services ?
D’une manière générale, les honoraires d’un gestionnaire locatif engrangent entre 6 et 10% du montant du loyer. En pratique, le loyer vous sera versé mensuellement après y avoir déduits la part du gestionnaire. Si d’autres charges vous sont attribuées, celles-ci devront aussi être imputées du montant restant qui vous revient. 

La gestion locative ne vous protège pas entièrement contre les mauvaises surprises
Si la gestion administrative et opérationnelle de votre activité locative est prise en charge par le gestionnaire que vous aurez choisi, il en sera de même des relations entre bailleur et locataire. En étant représenté par le gestionnaire auprès du locataire, vous hériterez naturellement de l’état des relations que tous deux auront eues durant le bail. En d’autres termes, si gestionnaire et locataire sont en mauvais termes, il est plus que probable que le locataire s’en tienne à cette même relation avec vous. 

Pour éviter tout conflit, il est conseillé d’un côté, de connaitre votre gestionnaire et de vous assurer de son professionnalisme ; et de l’autre côté, de faire en sorte de connaître également votre locataire.